Rendre une carte interactive et zoomable

Si vous avez une énorme carte pour votre univers de jeu, et que vous n’avez pas envie d’imprimer 150 feuilles de papier, il est parfois plus simple de passer par le support informatique.
Mais voilà, un PDF a ses limites lui aussi.
Google Maps y a pensé avant nous, mais je vous propose non pas un tutoriel mais quelques guidelines pour vous orienter.

Je vous joint un exemple de carte que j’ai pu assembler dans l’univers de Skyrim. Carte interactive de Bordeciel

Nous allons utiliser leaflet.js, c’est un programme assez simple qui permet de se la jouer cartographe avec les moyens du bord.


La première étape, c’est de découper votre carte en petits carrés. En fait le système de zoom de la carte interactive va afficher les carrés correspondant à la taille de la fenêtre et dont la résolution est adaptée au zoom sélectionné.
Pour cela la méthode que je préfère c’est TilesGenerator, téléchargeable ci-dessous.

 

Tiles Generator

 

Préparez votre carte au format .png ou .jpg. Attention, elle doit être de taille carré (ajoutez des zones noires sur GIMP si nécessaire).

Selon la résolution de la carte vous allez devoir réfléchir à un zoom maximal. Pour ma carte de Bordeciel j’ai un zoom de 7 ce qui est énorme, vous irez probablement vers un zoom de 3 ou 4.

Maintenant ouvrez votre invité de commande (cmd) et allez dans le répertoire de Tiles generator, puis vous tapez

TilesGenerator.exe [zoom_maximal] [chemin_du_fichier_de_carte]

 

ça va tourner pendant un moment puis vous aurez un gros dossier output avec plein de petits carrés.

Maintenant vous allez devoir télécharger leaflet.js.

 

Leaflet.js

 

Vous allez uploader vos dossiers output et le dossier leaflet sur votre serveur. Si vous êtes chez Free vous disposez d’un serveur gratuit avec un accès FTP. Sinon il y a des alternatives mais la bande passante (donc la vitesse de chargement) est assez faible.
De mon côté j’ai un serveur Free et un serveur que je loue pour mon site (5€/mois).

Puis vous allez créer un fichier txt, recopier le texte suivant, le renommer en index.html, puis le mettre dans votre serveur à côté de vos dossiers output et leaflet.

 

<!DOCTYPE html>
<html style="height:100%;margin:0;">
<head>
<title>
 <!--Remplacez cette ligne par le titre de votre carte-->
</title>
<link rel="stylesheet" href="leaflet/leaflet.css">
<script src="leaflet/leaflet.js"></script>
</head>
<body style="height:100%;margin:0;">
<div id="mapid" style="width: 100%; height: 100%; background: #000000; margin: 0;"></div>
<script type="text/javascript">
//Variables
var mapSW = [0,48140], <!--Inserez à la place de 48140 la hauteur de votre image en pixels-->
  mapNE = [61440,0]; <!--Inserez à la place de 61440 la largeur de votre image en pixels-->
var map = L.map("mapid",{
  crs: L.CRS.Simple
  }).setView([0,0],1);
//Référencer les tuiles de la carte
L.tileLayer("output/tile_{z}_{x}_{y}.png",{
  minZoom: 0,
  maxZoom: 7, <!--Inserez votre zoom maximal-->
  noWrap:true
  }).addTo(map);
//Définir les limites de la carte
map.setMaxBounds(new L.LatLngBounds(
  map.unproject(mapSW,map.getMaxZoom()),
  map.unproject(mapNE,map.getMaxZoom()),
));
//Définir des icônes
var custom_icon= L.icon({iconUrl:'icons/Whiterun.png'}); <!--Vous pouvez déclarer des icones personnalises, sinon supprimez cette ligne-->
// Définir des marqueurs
var text="Ceci est le texte affiché lors du clic sur le marqueur"; <!--Le texte a afficher lors du click sur le marqueur-->
custom_marker=setMarker([32288,26632],custom_icon,"marqueur",text); <!--Le nom du marqueur-->

// Définir un marqueur de référence
var refmarker=L.marker(map.unproject([10000,10000],map.getMaxZoom()),{
  draggable: true,
}).addTo(map);
refmarker.bindPopup('');
refmarker.on('dragend',function(e){
  refmarker.getPopup().setContent(map.project(refmarker.getLatLng(),map.getMaxZoom()).toString());
  });
// Ce marqueur pourra être déplacé pour connaître les coordonnées en pixel d'un point de votre carte
// Fonction
function setMarker(coord,icon,text){
var marker=L.marker(map.unproject(coord,map.getMaxZoom()),{
  draggable: false,
  icon: icon,
}).addTo(map);
marker.bindPopup(text);
}
</script>
</body>
</html>

 

Vous trouverez des informations complémentaires sur le tuto (en anglais) Tutorial Leaflet.js

Amusez vous bien !
Dites moi si vous rencontrez un problème.

 

Tentatives d’art

J’aime bien prendre des risques, je vous partage donc quelques tokens en vue du dessus pour Deadlands Reloaded, vu que ce n’est pas si facile que ça à trouver.

 

 

Attention, ça va piquer les yeux, j’espère que vous ne zoomez pas trop sur les battlemaps !

Comme quoi avec un peu d’obstination on peut décider de prendre le temps et de « faire 10 ».

Télécharger

Une aventure d’introduction pour Dungeon World

J’ai été initié, comme beaucoup, à Dungeon world avec le scénario « Le puits aux esclaves ».

J’ai décidé de créer mon propre scénario avec un cheminement similaire « La jungle des homme crapauds ». Je l’ai fait jouer il y a maintenant un mois et les joueurs ont bien apprécié le rendu « gore » de ces hommes crapauds anthropophages mais gourmets.

 

 

Encore une fois, n’hésitez pas à partager votre expérience lorsque vous ferez jouer ce scénario totalement beginner-friendly.

Il peut aussi être joué avec Funnel World…

Le livret de personnage du garde-manger n’existe pas pour le moment mais vous pouvez utiliser celui du puits aux esclaves.

Télécharger

Un front pour Funnel World en Barovie

Je vous partage un front pour Funnel World que j’ai joué hier soir et qui fut un franc succès.

 

 

 

J’ai compté 2 morts et un infecté par la lycanthropie sur 5 personnages, mais surtout des joueurs satisfait de leur aventure dans les montagnes de Balinok.

Un petit bout d’enquête, une nuit en forêt à chasser le loup-garou, et un village propice à brûler le premier étranger à se présenter. Tons of fun !

N’hésitez pas à me partager vos expériences et vos avis sur ce front.

 

Télécharger

 

Des cartes d’armes pour Deadlands Reloaded

J’ai il y a certain temps créé des cartes d’armes pour Deadlands reloaded, autrement appelé le Cartalogue.
Ces cartes contiennent toutes les caractéristiques des armes avec des images, l’année de son arrivée sur le marché américain…

 

 

A utiliser sans modération autour de votre table !

 

Télécharger

Quelques battlemaps

J’ai créé quelques cartes pour des escarmouches dans l’univers de Rippers un setting Savage Worlds, utilisées dans le scénario « Laughter of the dead ».

J’espère qu’elles vous seront utiles.

Télécharger

 

1000 prétirés pour Funnel World

Je suis toujours aussi fan de Funnel World, un Hack de Dungeon World pour jouer des héros de niveau 0 ou « Villageois ».

Je lance ce lundi quelques sessions de Funnel World dans l’univers de Ravenloft, et j’ai hâte !

Pour l’occasion j’avais besoin d’accélérer la création de personnage qui peut être un peu longue parfois (beaucoup de tables aléatoires).

 

 

Je vous partage ma solution : un pack de 1000 villageois numérotés créés aléatoirement, pour faire des personnages en un lancer de D1000 !

Télécharger

 

Fate, du Retro-gaming

Cela fait longtemps que je n’ai pas fourré mon nez dans les folies ludiques. Mais les choses ont pas mal avancées. Je voulais vous parler d’un univers pour Fate Core.
Cet univers s’appelle Save Game.

Imaginez que les héros des vieilles cartouches de NES qui trainent dans votre grenier décident de se rejoindre pour profiter de la vie dans un monde commun.

Imaginez qu’après des années ce monde soit affligé d’un fléau informatique.

Les joueurs incarnent des héros de vieux jeux oubliés en 8 bits. A ma table j’ai eu droit à d’intéressants hacks de vieux jeux (Zelda, Ice Climbers, Streets of Rage).

Je digresse.

Dans ce jeu les règles de Fate ont été largement édulcorées, et notamment la gestion des blessures !

  • Le stress physique et le stress mental est remplacé par une unique jauge : les Coeurs.
  • Les conséquences sont remplacées par : les Vies.

 

Seul point noir à mes yeux. La méthode de conception d’aspect proposée qui consiste à tirer sur une table des mots farfelus.
L’idée est intéressante, l’aléatoire permettant d’apporter de l’originalité, mais je vous avouerais que le contenu de la table ne suit pas.
Essayez de créer un aspect avec : « Hamburger, Scotch, Singe et Bleu »…

Dans tous les cas un jeu à essayer !

Je vous partage le lien drivethru de Save Game , ne vous privez pas, c’est en Pay What You Want.

 

Mon retour sur le système Fate

Fate_Freeport_Companion_Cover-677x1024

 

Cela fait maintenant quelques mois que je mène sur une table de Ravenloft utilisant le système Fate, et notamment le Fate Freeport Companion proposant une adaptation Fantasy de ce cher système.

Je vous fait un petit retour sur mon expérience.

 

– Les notions de bases du système sont longues à maîtriser côté joueur.

Les aspects sont assez vite compris par contre, l’habitude de jongler avec eux en les invoquant, les contraignant et en les révélant nécessite pas mal de temps. C’est lié aussi au fait (fate) que je découvre moi aussi le système.

 

– Sur les 4 actions, la principale est « Créer un avantage ».

C’est vraiment le cœur du système, une fois comprise cette action permet de révéler pleinement ses qualités. Sans cela on se retrouve avec un système Lambda et même plutôt fade.

 

– La création des prouesses est dure à équilibrer.

Les prouesses sont des exceptions au système, même avec tout le bon sens du monde l’équilibre est précaire, c’est la contrepartie du Freeform. Les sorts proposés dans le Fate Freeport Companion sont assez puissants, et ce surtout après quelques progressions.

Je cite par exemple Cure Serious Wounds qui permet tout de même de supprimer n’importe quel conséquence (sauf extrême) de manière instantanée, ou la classique Fireball qui permet d’attaquer toute une zone à +2 et d’enflammer la zone, avec tout ce que cela implique.

 

– La création de personnage est excitante.

A part la création des 3 derniers aspects liés à l’histoire commune entre les personnages du groupe. Certes cela permet d’avoir un lien entre les personnages mais selon mon point de vue, un seul aspect aurait suffit. Je me suis penché sur le bouquin Aperita Arcana, un petit bijou permettant lui aussi de faire de la fantasy avec Fate. Il propose une répartition d’aspect différente qui colle mieux avec le genre. (Classe / Race / Background / + 2 autres).

Fiche de personnage pour Sombre Classic

J’ai eu la chance d’assister à la convention Au-delà du Dragon à Montpellier, et par la même de rencontrer Johan Scipion autour de sa table de Sombre.
Impossible de ne pas craquer devant ce jeu qui peut se jouer en 15mn comme en 5h, qui s’adapte parfaitement à toutes les nuances de l’horreur et qui reste simple et efficace.

Vous me connaissez, je ne résiste pas à créer de nouvelles fiches pour les jeux que je porte dans mon coeur.

 

preview

En couleur

En noir et blanc